© 2013 by DACOR. All rights reserved

- DESALPE -

ODE A L'HIVER PERDU POUR QUATRE CORS DES ALPES ET

TROIS CORS DES PLAINES

 

Textes et supervision artistique : Antoine Jaccoud

Jeu : Françoise Boillat, Johanne Faivre Kneubühler, Isabelle Meyer

Musique : Jacky Meyer, Jacques Henry, Daniel Brunner, Valentin Faivre

 

Une production de la Compagnie Léon, en coproduction avec l'ABC

 

DESALPE raconte la détresse des tribus et des corporations des Alpes – hôteliers, moniteurs de ski, et l'ensemble des métiers intéressés à l'exploitation de ce qu'on a longtemps appelé « l'or blanc » - devant la fin de la neige, qui a entraîné avec elle la fin de leur commerce, et du socle même de leur existence. Ils avaient certes vu les signes précurseurs de ce phénomène au fil des ans, mais, confiants dans la puissance de leurs canons (à neige), et aveuglés par leurs longtemps juteux bénéfices, ils ne l'ont, comme on dit, pas vu venir. Maintenant descendus dans la plaine (« en haut, c'est foutu »), donc complètement à plat, voire même raplapla, ils disent tout haut ce paradis perdu, rappellent les services rendus aux touristes hollandais comme aux français, et nous demandent l'asile, reconnaissant à mi-voix s'en être mis plein les poches tout de même.

 

Trois comédiennes et quatre musiciens, corps des plaines et cors des Alpes (quel autre instrument aurait pu chanter cela ?), incarnent ce monde englouti - dans la fiction du théâtre tout au moins, et plutôt mal en point dans la réalité.

 

(Fartage gratuit à l'issue du spectacle)

 

Antoine Jaccoud

 

 

A propos de Désalpe, juin 2011 :

 

"Mais le texte d’Antoine Jaccoud n’aurait pas un tel impact sans la présence du quatuor Dacor. Quatre cors des alpes accordés parfois à un demi-ton de différence, pour que l’ensemble de leurs sons sorte des harmonies classiques.

 

Derrière leur instrument monté sur des roulettes, les musiciens commencent en veste de ski , finissent en tongs et valsent en ligne… "

 

Le Temps, juin 2011